X/ENS Modélisation PSI 2018

Thème de l'épreuve Bras exosquelette haptique
Principaux outils utilisés électricité, électronique numérique, induction, asservissement, mécanique, représentation des nombres
Mots clefs déformation, capteur de couple, pont de Wheatstone, échantillonnage, repliement de spectre, critère de Shannon, erreur de quantification, rapport signal sur bruit, conversion binaire, codeur inductif, haptique, exosquelette

Corrigé

(c'est payant, sauf le début): - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Extrait gratuit du corrigé

(télécharger le PDF)
           

Énoncé complet

(télécharger le PDF)
                                                     

Énoncé obtenu par reconnaissance optique des caractères


 !" !# $#%& ! ! " # % % # % "" " "" & '"% ( " % # & '" " ) * " " " """ " " + , " " ( " &" " &" " , #./0 ( "' " % .% # " " 1 " " &" 2 3 % % & % 4,"% % 5 " % 6" 8 % % " 9 :9 : . # ! "# 7 " ) ! # # # ! !! 5!3 6 !!5 6 ! $ %! * ! # '"'# !3 #! ! %! &# $! # !3 #2 ! 84 ! 9 2 ! 84 & !! " + ! # !3 #: ! ! ! & # !3 & ! ! !3 & ! & # ! # + ! $ %! ! ! " / ( ! ;$! !3 "#! ! $ %! * !! 3 & & . ! / !! $ %! ! & &! & < ! ! ! ! ! + & = !! = / ! & + ++ + = ! > ! ! ! > < : # $ %! # ;# #! 7 ! # + ; ! ! # & & # / = ? ! 9 "$ ! = ! ( ! ! & & & @ ? > ! ? > ! ! , & , ! & , ! & , !/ ! ! "/ ! @ ? > ! ? > ! + + ++ ! 9 !3 # $ ' A ! B CDE B FCDGHIC B JKH B LMCNOPQCGH B QG B FKREHC B CE B CNSPTIC B OPFFC OPNDUVNCBSCHDBLMCDOLKSCWBXBEHKSCHDBLCBOKNKLBQCBOPFFGNUOKEUPN B < YBZKBQU[[IHCNOCBKSCOBLK !A B CDEBKLPHDBUN\COEICBQKNDBLCBOPHHCOECGHBQCBJPDUEUPN B = & Y B ]N B F^FC B ECFJDW B LMUNECHKOEUPN B CNEHC B LMCDOLKSC B CE B DPN ! & WBFCDGHICBJKHBLCBOKJECGHBQCBOPGJLCWBCDEBHCNSPTICBOPFFCBOPNDUVNC SCHDBLCBFKREHCWBXBEHKSCHDBLCBOKNKLBQCBOPFFGNUOKEUPN B < + WBJPGHBVINIHCHBLCBHCEPGHB & ! ! $ %! . . ! #! 9 ' 0 $ %! #; ! # 3 24 2+4 2.4 204 2_4 !% !! $( $ !! ! ! #!! = & = ! > ! > < < + = & %/! ! 2 & , 4 # $ = ` ` &/ a#$ #! ! ! 2 < < + 4 ! @ ? ` ` !!b @ ? 0( ` ` 0 !!b 2b4 @ ? c,'0`!+c,,,+d!` ` ! / 0 # @ ? " / # ` ` ! # 0 e ! !#",=e& ! # _ ' ! .! # # # "# :# " ! ! # # ! !% + & !< < + ` < < + ` ! $ %! ; $ # ! !3 #:! < + < + !/ ! < < + 2 < , < +, !4 + ! 1 # ! ! & ! & f . .f + +f f , !f,ff+ f. 9 ! _($! 9 9" ! "/ 9# ! ! $ %! #/ e ! ! g $/ # $ $ # f + f f . f , ! . f . f + +f f , ! ! + ! ! < , < +, ` ! ` ` ! # + < , < +, + + < , < +, + $ %! % ! 2 ! 4 * 9 h _ 9 $ %! ` ! + &; ! !c,,,+d! ! c,'0`!+ + ! <,c<+,c`c ,,+d! ` c_d!& " $ %!" # i ( )( # ! $! ZCBOPHJDBjGFKUNBCDEBOKHKOEIHUDIBJKHBGNCBQUDDTFIEHUCBCNEHCBDCDBkKNQCDBJKDDKNECDBFPEHUOC CEBDCNDPHUCLLCYBlPGHBLCBkHKDWBLKBkKNQCBJKDDKNECBFPEHUOCBCDEBLUFUEICBXBmGCLmGCDBnCHEoBEKNQUD .,=e ` 2 !4 0,,=e 2 4 " h ! ! ! h # , # ! i %& % i #$ # !; !$ 2 # 4 # 2 4 # !2 4 % # # & !. # )h %,+. 0! % %. %0 # & ! ! % !! h $ %!i # '"' ! % ; % % ! ! * "i p : "! ! e $c , # # # : %! ! # ! ! # ! ! %# i i ! % ! ! : e % . . % 0 0 q . r ! ! % : e p ,h ,0 *+ > ,+ e2!4 *+ , *+ : ',+ *'+ ',0 ',0 ',+ , ,+ ,0 ,h ,p 2!4 p ! ! ! ! : e e ! 0 242424 24 "! ! # 242424 24 ! ! ! ! !!5! 65 !65! 6 52! 46 % . ! !. s. : s. f . . , ! # s. s . . b. , , , &. . !0 s 0 f s0 f0 , , s 0 , b 0 , , , &0 0 . + . %0! . $ e. 0 ! # s 0 + 0 e ! % ! 0 $ e0 i "; ! ! : ! f ! e e # b fb 0 0 ; ! ! f %0 ! 2 ! ! 4/ ! % s7" ! "# * ! !*! $ ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! , e2!4 _ , _ ; ! ! , '_ ( ', '_ ', '_ , _ , _ 2!4 ! ! : e # ! ! # ! #!! $& " " % ! $! ( # # $ ' # # " # " ! " # $ ! , # # # 9 !3 # 9 !! # ! 9# "7 # , ,_d! / 1 ;& / t ! & & ) t ( , $ %! " 9!3 # f ! !! ' # ! # %' ! ! ! ! # ! ! : !% ! 2 4 " # % ! f + 24c.!!ch!! c0!! ! ! # %u ! ! : ! # ' &t ! # t# $ ! ! ) &/ ) & # ! s t s t : ! s $ ! + ! # # ! ! # !%! # tc._,: ! !*! f! v " + " # ! " t ! ! #! /c,w . + v 1 # ! r ! rx # x ! ( ! ! t+ ! # t ! !" ( ! ! 2f 4 ! #! r#! ! " ! " t ! # ! ; # % ! y ! # $ !! # !! 9 $ %! ! "#! ( ! # & 2 4 ! # ! y " z: 2 4 :! 2 4 3 {,+ | ! !*!! '} +' 0 !( y # 2 4 #! { !1| 1q0/ ! # 7" ' # :! ! ! ! # $ ! ! d !! !% a # ";# . 5 JKDDKNEC B FPEHUOC B CDE B LUFUEIC B X B mGCLmGCD B nCHEo B EKNQUD B mGC B LK B kKNQC B JKDDKNEC ., =e ` 2 !4 0,,=e 2 46 " ( ` ! # ! %! ! ! : ! ' .' ! 3 ( $!1 & ' % : ! e & ! 7" ! p 24 * 2# 4 # ,,,,,,,, '24 ,,,,,,,2+4 ,,,, ,,, # * ! #/ ! 1 ( 24( # 24 ; !d ! 2 4 $# !!# # '"'c' ; # %: ! ! !! # " / ! $#1 ' + ( + _ . & ! ! 2 4 #! 1 ! $; ) (/ t !! ) t + / d ! d ! t t bc, 2t4 ; # ! 2+4c,., 2.4c,0p( !! !% # $ #! p,b& ! !! ! h :# !"# ( %# y @ # 3 !% (: # h ; ($ * ! !! ! : # !*!# # " ' ( (,,(*-.+ ($ $ - ! # $ @' {'1}1| "}1 '1 @ *-.+ ($ $ - ! ( # $ ! 2 ! # %. '+ }+4 "@ " : # # # '"' } e 2h + 4 ' e f ! # ' +'+ . ( , *-.+($ $ - ! # $ # ! ,'*-.+ ($ $ - !( ! # $ h ! 3 % "# - "& !! ! # %# i ( ! ! # $ %! ! !! ! #/ %! # 9 ! r b t " / ! # b; #! !# b ) b)+/ #b) #b)+ + + / 1 ! bt : ! :! r r+ ! ! b b 1 % $t !$ %! %/ r r+ !&/ !! ! " 1 1 " !& ! p /(( ! % /? /t" #r b 0123/45 /(( ! % /? /t" #r b 0123/45

Extrait du corrigé obtenu par reconnaissance optique des caractères


 X/ENS Modélisation PSI 2018 -- Corrigé Ce corrigé est proposé par Jérôme Didier (professeur en CPGE) et Cyril Ravat (professeur en CPGE) ; il a été relu par Olivier Frantz (professeur agrégé en école d'ingénieurs) et Stéphane Ravier (professeur en CPGE). Ce sujet porte sur l'étude d'un bras exosquelette haptique (« à retour de force »). L'introduction s'intéresse aux diverses applications d'un dispositif de ce type. · La première partie propose la mise en équations du problème simplifié. L'étude mécanique du système est suivie par la mise en place du couplage via un contrôleur entre le maître et l'esclave, l'objectif étant de déterminer les paramètres du contrôleur afin de vérifier le cahier des charges. · La deuxième partie se focalise sur l'exigence de stabilité. La fonction de transfert donnée étant relativement simple, les aspects traités restent proches du programme de prépa. · La troisième partie traite l'étude dynamique du bras avec la détermination des couples à imposer afin d'obtenir le comportement souhaité : l'opérateur ne doit ressentir que la force désirée et pas les effets dynamiques du bras. · Deux constituants du banc permettant de tester le bras exosquelette sont étudiés dans la quatrième partie. Un capteur de couple met tout d'abord en jeu une variation de résistance par déformation mécanique, mesurée électriquement à l'aide d'un pont de Wheatstone. Deux solutions pour un capteur de position angulaire sont ensuite comparées. Cela donne notamment l'occasion de traiter le thème physique de l'échantillonnage et de mettre en place un codage original d'entiers relatifs. Ce sujet est intéressant et cohérent. On peut regretter toutefois que 5 questions seulement sur 51 soient associées à l'informatique, ce qui poursuit une évolution entamée ces dernières années. Quelques erreurs d'énoncé ont pu déstabiliser les candidats. Indications 18 Cette question est relativement calculatoire, il ne faut pas oublier d'exclure les termes d'ordre supérieur à 1 lors de la multiplication. 27 Le théorème du moment dynamique étant appliqué en un point non fixe, l'accélération de ce point apparaît donc dans le calcul du moment dynamique. 35 Il faut lire dans l'énoncé f M < Fe /4 et non f M < 4 Fe . La fréquence de coupure du filtre doit garder la bande de base et supprimer les autres. 36 La caractéristique suit la première bissectrice du plan. 39 Penser à simplifier le calcul par symétrie du signal sur les quatre quarts de période. 40 Il faut lire dans l'énoncé R = S2 /e2eff et non R = S/e2eff . La question suivante n'aurait aucun sens avec cette définition. 42 La valeur de N est donnée dans l'énoncé et permet de déterminer q et M. La fonction est à réaliser pour un fonctionnement sur N bits. 43 Attention à ne pas décaler les valeurs obtenues : pour un signal faible, le niveau est égal à 1 et non 0. 44 L'énoncé précisant le codage est faux à cette question. Il faut reprendre la première explication, avant la question 37. En déduire ensuite la relation n-représentation dans les deux cas, n positif et n négatif. 45 Il s'agit d'une conversion base décimale vers base binaire. Il faut adapter le cours pour utiliser ici une chaîne de caractères. La concaténation est possible à droite ou à gauche. 49 Le couplage est parfait, mais l'angle entre la bobine rotorique et chaque bobine statorique modifie l'amplitude du flux reçu. Une fois le flux calculé, il faut le dériver, sans oublier que est faiblement variable devant t. 50 Il faut montrer que l'on peut accéder à cos et sin en valeur absolue et en signe. Cela permet d'obtenir . Bras exosquelette haptique Le sujet adopte une notation simplifiée des fonctions de transfert sans toutefois l'indiquer clairement ; par exemple les deux impédances notées Zm (p) et Zs (p) au début deviennent subitement Zm et Zs . 1 Ce type de dispositif haptique peut être utilisé pour effectuer des tâches à distance en conservant la sensation physique de l'action. Cela permet de : · manipuler des objets dans un environnement dangereux ; · réaliser des opérations chirurgicales. L'intérêt majeur des dispositifs haptiques est le retour d'informations qui permet à l'utilisateur de ressentir les actions mécaniques réelles. On serait tenter de répondre : « porter des charges lourdes ». Cependant, cette réponse est incomplète car l'objet du système haptique est de faire ressentir à l'opérateur les efforts subis par le robot. Ainsi, le port d'une charge lourde retournera à l'opérateur une « image » du poids. 1. Vérification de l'exigence de précision 2 On utilise le théorème du moment dynamique appliqué à l'arbre maître en projection suivant son axe de rotation. On obtient alors l'équation suivante Im dm d2 m = Cm + Ch - b m dt2 dt De même pour l'arbre esclave, Is d2 s ds = Cs + Ce - b s 2 dt dt 3 Les conditions initiales étant nulles, les équations obtenues à la question précédente s'écrivent, dans le domaine de Laplace, Im p 2 m = C m + C h - b m p m Is p 2 s = C s + C e - b s p s et Ainsi, en utilisant les expressions des impédances Zm (p) et Zs (p), on a Zm (p)m = Cm + Ch et Zs (p)s = Cs + Ce De plus, on impose Ce = Cm et Cs = K(m - s ). Par conséquent, on obtient les équations Ch = Zm (p)m - Ce Ainsi, et s = s = Cs + Ce K(m - s ) Ce = + Zs (p) Zs (p) Zs (p) Km + Ce K + Zs (p) Le problème peut donc se mettre sous la forme matricielle Zm (p) Ch m K =H avec H= s Ce K + Zs (p) -1 1 K + Zs (p) 4 Idéalement, l'angle de l'esclave doit être identique à celui du maître et le couple qu'exerce l'opérateur sur le maître doit être opposé au couple de l'extérieur sur l'esclave, ce qui se traduit par les relations et m (t) = s (t) Ch (t) = -Ce (t) La valeur idéale de la matrice H est donc 0 -1 H= 1 0 5 On mesure les deux premières grandeurs dans la configuration Ce = 0 (mouvement libre sans action de l'environnement extérieur sur l'esclave) et les deux autres dans la configuration s = 0 (l'esclave est bloqué à un angle nul). 6 En utilisant la relation Ch = H m , on obtient le système d'équations : s Ce ( Ch = h11 m + h12 Ce s = h21 m + h22 Ce Ainsi, lorsque Ce = 0, le système se simplifie en ( Ch = h11 m s = h21 m ce qui permet d'obtenir les expressions de XT et Zmin Zmin = Ch m et = h11 XT = Ce =0 s m = h21 Ce =0 En revanche, lorsque s = 0, le système devient Ch = h11 m + h12 Ce 0 = h21 m + h22 Ce En injectant m dans la première équation, on obtient h22 h12 h21 - h11 h22 Ce + h12 Ce = Ce Ch = h11 - h21 h21 ce qui conduit à FT = - Ce Ch = s =0 h21 h11 h22 - h12 h21 De même, en injectant Ce dans la première équation, h21 h11 h22 - h12 h21 Ch = h11 m + h12 - m = m h22 h22 soit Zmax = Ch m = s =0 h11 h22 - h12 h21 h22 7 L'énoncé fournit les expressions de chaque boîte : (1) = 1/Zm(p) (2) = K1 (3) = Hc (4) = 1/Zs (p) (5) = K2 8 En utilisant les blocs (1) et (5), on a