E3A Physique PSI 2014

Thme de l'preuve Montage gnrateur de signaux. Modle simplifi d'un geyser.
Principaux outils utiliss lectrocintique, thermodynamique, mcanique des fluides, phnomnes diffusifs
Mots clefs oscillateur, amplificateur oprationnel, comparateur, hystrsis, intgrateur, geyser, Poiseuille, rsistance hydraulique, stabilit

Corrig

(c'est payant, sauf le dbut): - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Extrait gratuit du corrig

(tlcharger le PDF)

nonc complet

(tlcharger le PDF)

nonc obtenu par reconnaissance optique des caractres


m m
OOZOOSOE >oe  E...OE ...... - ......me - ......o:

--.......jm

mmzmm5mcx U.... m.oez>ax

> ... >35=om55 oum..wao:. ...amm.

>m m.mmz...m......oa m...mocm % ......m5bmm...mS %mm......oz=m... 
...Qm.m...  @ m... ...m :o...m......o: mQ0b...mm
mm:... m.m...mmmm m: 5m ... . m....Qmmmocm ..

m...m:...m 

>O mm... :: mbmm...m5 Qm Q...mmsmm. ...m ...m:m...o: am mo.........m Am mom.m...ms... > mm...

......mbmm......oz Q...m.$:......m=m. ...... qmbm=Q mm 5 m=msmm Qc mOE:m... 
Q_m3...fimm m... mm ? ....m O Emm_.

>. _u...mo...mm... mmm am:x ...mo...3moe am ...oso=0=sm3mz... m... _mm 
oo...Eosm mc... m m... .mb............mm...m5 
o......mm......ozsm... mm... ...%m....
szm mo: motom3mz... ...:...zmmecm. O mm... :: m...... 23.
Q...
V ... n ...o-... m .. mo:m...mz...m Qm ...mbm Qm ....mbmm...m5 
o......m......ozzm... ..
V ? & ... .. mom3m...m=... Q.mb...mm......os m...m...fi:m oc mm...: m: 
8....3m mm:...S.

oe._. m...oea:... _.mncm..._o: a.........m...m:......m:m 5598 a: n...m3...m... 
o&...m ...... _mncm__m ccm: 5.3 m: 330103 am
?: a m... O.

m. M=. =aam$:..o m..m:0::m. E@m_

>.mbom35 o.ommao::OE Em... 8:26::m @: 3oe :.:mm mm8: $ Eo:$m b8bomm.
m5 5 =$ oe. Q..Qmmoeo:m ..

fin:}... a

.

Uo::m... mm:m mmQEm.. am 885... _m :mE8 :: :::... m...:m... oo:m=E
Ocm=m oum$=o: am__mm-fi-=  Umoe ncm:noe ..V

Um....oe::...:OE. _m 3:26: am 5:96: OECevnKm\Km am 8 :=8 coS c: m6:m_ a.m:m oem m3bdm$c 0bmnmudm Q: Eomoe oeSO; m_... >Om.
mxu=gcmfi 8296... _m a...oevooe mm.... ncmm a.m....mc_mv.

>m oo:Qo: m$ .oomwm mm...F q " 3 u a. > 09. oe...m r am _m 45% am mmHg--mao: :mmmz3.m

_soomrm m=sE.im u...cz o... 34m... _.EOEm> $ o:mo8 mm..., 638% Q

D'O......

N

amao: Q...oem: " . , V_ _ _ oe __ _ . il o:m3mm
EmmfiQ.mm: o:mc e: I
mano: m ,. oe\oam=oe
om:mm$ ..... .
O _

% Boum6mm
mocm nam:Qoe

OE

5 m m9 de 5 ...... Qm mE a... mSmoe c==mm m=mmoe ms muo:Qm:om m: 85m % \_m_cSo= % m: mm 3285. ...... 
oom$moQ ..
m=oem m3oem 55 ... oaoeu 
mm....

.

ooboe:mmoe bmw $ bmm: :oecm o.:oe ...... $ 00655 Qdm: am 5 o:mmoe m... 
m:
moem= Q...m:mm03.

m=3mmaoz Q: m .om:mo:m m.oeosQ @... 5me 85 835 E.Qm 353$ $ orm3c8 m0=m $$... am 5
bmmmmS EUR ... OEm mmmcx m::mxmoe :ao= Q...oem: @ oe: mo:oe.0 3.030330 Q...99 Q0 3002 050 03 80593000 Qu. d 09 080000 00 <0OEo Q:
Q00=30:0 0:00. : 09 830520 Q0 39.0 005000 00 000003. 0: :: 003... 9330. 390 ? 9
000089 39.0 Q030300.

m... 003303 00 938330 03: 30050 0030 _0 000 200 oe039...= 0.0: 0900 05 \.V 4809 
_0

me--0330 0.99 0980003003.
m5 _0 938330 0.03; 00 __000_ 90909 _00 830500 0...0x...m....0300 00 __0mc 0000 
830 00

@_000_ 0.00: 5050 9 00 <0005 0.000. D0099 _00 0930 339000E0oe ? 0,... 09 0" 
90909
_09 m...m:...aomaos. 00 00 0:00 _0 00900 000558: Aoc 00 <000100303 \.V

$ 003099 _00 0303030300 0.0050: 9 00 00<=0203. 3900039 000 "903039302030 05
_0 9090330 0.99 00 __0mc.
@ 2009 05 _0 9090330. 0 _0 900903 _u0 " \_.ofi... 09. _00 33090380 0.00E...o: 
0"... 00

m...0: 00 __000 39000 80000=<0303 ._.o 0.... ._.f 00339 _050 ... 00500 Q.0.QSOE & u m 0010 8963 Q0 me$om ..

\3... A3 H 0. ?... | <;

m. 093: _0 03099 5330 3000500 323 0.0050: 00 __00: 0.... _0 90090: 00 <000S

090830 _u_qv 00 __0mc 0 _0 ...0309950 ._..
>00:009 _0 90_9_03 00 900383 009 98139 xd 03 330103 00 ...... _uwAd 0'... 000

<0_c300 30005000  |W . 00 _0 3309290 A 00.... 983300 03 x0_<3 A.2_ " 209 + m. v.
o

mx9...39 > 03 m 03 830103 00 _m o:m_0S 83030 3000500 $? 00 _0 830530 3 000 @0N
0020...OE. 00 _0 3309950 ._.o 9 00 _0 30000 3930 _<_mmc 00 __000.

Do:=00oe .. > HOE.w 9 mnmex.

moq3mao= 0:30 US:... 1030 100:

000 000090 83035=00 Q0 30850303... Q0 3000 330 \0 030303 9 $ 020330 003. m
00100095: Q0 205.9.OE8x00 ..

% A....leQV... un...g... - 0tm% .. . %.

Tam: mm... :: mS.Qm bmm3 oomoem. % 3mmoem  x3 % $ 
039333
m oamb % bmmmmS mm.... ::o:3m. Q...SOE:m @ H 3 3.m-... .

ma. 0932 ___:Hmfimaos U: 9.95 93903 m%u3m3m...8 >_u :: Eo:oemS mocw-3ma: mm_ 
m0c3...m 
0385 35 pc.: m.oeoaom adam o--omS am 8 3 ....

> 9.95 839303 mE t......ad cam ac=m am mom:m...o: am __om: am:m . o:m3...:wm 2 .Eo: &: 9332.

5 S......me Q.oem: ooo%m... ...... :.:mS ....u 9 $ 8...moe. % $ n:m3u am 
...mooe .. << " >? ou ? ma 55 
no=m....moe @...
& Hou\0< u5oe. Dm=m OEm no:%:oe Q.oex>.msom Q. moen E:Eoemaon % m

...... 8535 Q.mm: SQOE .... 
\.\ oe.oe: mE..... ::oe uEOEOE 30366

% $ 00635 Q.oeoe: 336 $ oaoem.oe % 3565 I m.... % 33.0: 83533 oe mQ.:OE 
39:26: Q:
OE m: 0. $ Q:.oe 885 Q.mx.o=o= % Em: Q...Soe &... oo=soe m.$ =oOE.m 
..... > 3353 ... v @...

\_m=QOE % 5 emma oe % Em: Qm:m \m 8835 mm.... 8.ommm _omw 5 83 N m=$ @.
mm%o= @ N

S......me Q.mm:

m...mEm ......

0153 n....:m$a= 2 cosa--EO: a...ox...w$=$ &: ...... m2

@ mmbbm_mfi _mm oo=...o:m a...mnu:omzos am _m _0_ am rmEmooe m1:mQ mo: 
cmm=o: 33 _m
omm 9moem voE _m .mm: o:m=&oe % $ 883% mm.... mmoem ...... :: m bmmn oe... oommoem. % 
m:m mm....
oeE.OE m: %momm mas N.

@ >un.dx...32 __mncmao: y uoE N AA I oo?moevosqm3 .... :: ...:m52 9003 am 
::m83 ...:Em_.

cm" 96 magmao: a...:zm:m =:mm=m ....V oomo...m:OE oo:oe$2m. :om AMV.
D...moSm _m m....ma...:$ am A.....V m.... uo...m9 _m  cm:: am __mgcmao: 3. 559 am 3003 mo:m3m=ncm _m 0053 ...flWu m: 3:26: am N 
305
N .m $=Qm N 9. $ 358 .... mm.... 8556 bmw ..
N Q:
.........w oeI \ Il: QN ....
mn L+ S... 3.3; :IN+I :.|NL+Q......

Omm momo:m me:... oe moe=oemoe ...Ex 003Q303oe m$oe .. mm me:... 
OEbOE.oemmmoe. beS
N H ch 3 9. N9 u ... E.mL. m=lm =$ @... Q.Qoemoe0toe ..

N m: 3 aN m: 3.mL

wo

4... mo mm 0 m 3 3 mo
" m: ...... 1...m=3 @
_uoe. Dm$...:mn m: S...:mm3 omoe #mom? _m ac3m muox...3m=OanOE1 DCO _m <:OEmwOE ] C3 UO...Jn --S QC 2C...QOE JOE QOEVOEJQ DEO 
n--OE .. ... QQOJOE1 DEOE _N -.0mm...03 @@ m... ..OEN:nOE ...JQUOEJQNJnOE am ...
". mxu.....3oe _OE OIOEJJU QOE <...nmww0  5383:... SEQ. &me 
m 3
333838 j... 93. 83 8:39. 880 3 803 m 3 338838 Hm oo:oe3:3 oe E&8 3 mec 09.
03 03533 3 360: =E.333 bm: 3 3393 m: m3:.

N

m...mc8 .:

>moe morm:oeoem 333528 no:&=n3-no:b8.m \...3823; 3 23338 mm.... 80:mmm 8: mm: ...... 3 333838 :... .omw :: 
om:...= 338\ %
80:m@oe:3 @. bmw 3 oo3::oe.

% mmb8mms3fi much...3ms4

...r-- llurlllrllu....-ll.il-lollu....hnl....flnl...fillflTll.il 
l.flIllwlm-wl-l....l|l.TIIIT-IlT-llrlIl...nlllwlllw-l-m

l ...

o:8=omme3m 

Um. 0233133=m flm:n=m nm OEm:m " m=m...$aoz % m@:mcx bm:doeoe

< <
<.........<...<... & V


			

Extrait du corrig obtenu par reconnaissance optique des caractres



E3A Physique PSI 2014 -- Corrig
Ce corrig est propos par Virgile Andreani (ENS Ulm) ; il a t relu par 
Olivier
Frantz (Professeur agrg en cole d'ingnieur) et Stphane Ravier (Professeur 
en
CPGE).

Ce sujet tudie deux exemples de systmes oscillants, le premier en 
lectronique,
le second en thermodynamique et mcanique des fluides.
 Aprs une courte premire partie sur l'amplificateur oprationnel idal, on 
tudie dans deux parties spares les deux constituants d'un gnrateur 
lectronique de signaux : le comparateur  hystrsis et le montage intgrateur 
inverseur, avant de les rassembler pour constituer le gnrateur. On commence
par tablir les fonctions de transfert des circuits, dont on se sert pour 
calculer
explicitement, au moyen d'une dcomposition de Fourier, leur signal de sortie
lorsqu'ils sont soumis  une excitation priodique. Cette premire partie 
cherche
chez le candidat la capacit  dcrire l'volution temporelle des signaux 
lectriques d'un circuit complexe. La dnomination  amplificateur oprationnel 

a t remplace par  amplificateur linaire intgr  depuis la rentre 2014,
il s'agit pourtant du mme composant. L'nonc, ainsi que ce corrig, utilisent
la premire appellation mais on peut substituer partout ALI  AO.
 La deuxime moiti du sujet dtaille le fonctionnement d'un geyser, systme
oscillant original dont le modle ici est simplifi mais dj assez raliste. 
Elle
dbute par quelques notions de thermodynamique des corps purs, et se poursuit
par une partie de mcanique des fluides qui ncessite une certaine intuition
physique. S'appuyant sur l'quation de NavierStokes, qui ne figure plus au
programme de PSI depuis la rentre 2014, elle est nanmoins faisable en grande
partie si l'on admet la formule, qui est rappele par le sujet. L'avant-dernire
section, trs classique, fait redmontrer la loi de Poiseuille, et le sujet se 
termine
avec un peu de diffusion thermique.
L'ensemble des questions reste proche du cours, ce qui fait de ce sujet un bon
exercice d'entranement durant l'anne.

Indications
Premire partie
B1 Chercher dans le schma lectrique un pont diviseur de tension.
B3 Les basculements se font lorsque  change de signe.
B4 Chercher la valeur de vS selon les valeurs que peut prendre . Puis partir de
vE = -VSAT , faire augmenter vE et regarder comment volue .
C1  quoi les diples sont-ils quivalents  haute et basse frquence ?
C2 Utiliser le pont diviseur de tension entre E et S.
C4 Passer du domaine frquentiel au domaine temporel grce  l'quivalence
j 

d
dt

C5 vSn est la composante de pulsation n du signal de sortie, c'est donc une
pure sinusode (pas de constante d'intgration).
C6 Pourquoi le signal de sortie est-il de moyenne nulle ?
D2 Rsoudre cette question sans supposer que R2 = 2R1 .
D2, D3 Raisonner de manire squentielle  partir d'une valeur de vS .
Deuxime partie
E5 Sparer les variables pour intgrer l'quation diffrentielle.
F4 L'eau liquide a la mme vitesse tout au long de la colonne, elle vaut dZ/ dt.
F5 Ce n'est pas parce que la pression dans la cavit diminue que la colonne
d'eau ne peut pas tre pousse vers le haut.
F9 Penser  la formule de Torricelli, ou raisonner sur l'nergie d'une 
gouttelette
d'eau  la sortie du geyser.
G2 Ce rsultat dcoule de l'quation de NavierStokes, que l'on peut 
drastiquement simplifier sous les hypothses de cette partie.
G3 Rsister  la tentation de dvelopper la drive, remarquer que f (x) = g(r)
n'est vraie pour tout x et r que si les deux fonctions sont constantes.
G5 Penser  un quivalent des lois des mailles et des noeuds pour tablir 
l'analogie.
H3 Erreur d'nonc : T - TR est  exprimer en fonction de TE - TR et d'une
constante de temps E  prciser en fonction de meau , ceau , Se et h.
H4 Le temps mis par l'eau pour atteindre sa temprature d'bullition dpend
aussi bien sr de sa temprature initiale TE , que l'nonc a oublie.

I. Gnrateur de signaux
A1 Les hypothses de l'AO idal sont :
 une impdance d'entre infinie, ce qui implique des courants de polarisation
nuls (i- = i+ = 0) ;
 une rsistance de sortie nulle ;
 l'absence de tension d'offset ( est nul en rgime linaire) ;
 un gain infini  toutes les frquences.
A2 Lors d'un fonctionnement en rgime linaire, les tensions de l'AO respectent
et

=0
En rgime satur,

 6= 0

- VSAT < v S < VSAT
et

vS = +
- VSAT

On peut distinguer ces rgimes en observant v S : si elle vaut VSAT en valeur
absolue le rgime est satur, il est linaire sinon.
B1 L'AO tant suppos idal, il n'y a pas de courant  son entre E+ ; on 
reconnat
un pont diviseur de tension entre les points S et E :
vE+ = v E + (v S - v E )
=

R1
R1 + R2

v S R1 + v E R2
R1 + R2

L'entre inverseuse de l'AO tant relie  la masse, (t) = vE+ (t) d'o, en 
injectant
dans l'quation diffrentielle,
v S (t)R1 + v E (t)R2
dv S (t)
+ v S (t) = Ad

dt
R1 + R2

dv S (t)
R1
R2
soit

+ 1 - Ad
v S (t) = Ad
v E (t)
dt
R1 + R2
R1 + R2
Avec R2 = 2 R1 , le coefficient de v S , (1 - Ad /3), est ngatif car Ad  1, 
donc les
coefficients de v S et de sa drive sont de signes opposs ; par consquent, 
d'aprs le
critre de Routh l'quation diffrentielle est instable : ses solutions 
divergent, ce qui
entrane un fonctionnement satur de l'AO.
On pouvait dduire sans calcul ce comportement du montage lectrique, en
observant que l'AO est branch en  rtroaction positive , ou en d'autres
termes que sa sortie n'est connecte qu' son entre non inverseuse. Ceci est
une condition suffisante d'un fonctionnement satur. En effet, partant d'un 
et d'une sortie v S nuls tous les deux, si la sortie v S , par une quelconque
fluctuation aussi petite soit-elle, est dplace de sa valeur nulle, la 
rtroaction
positive augmente vE+ par une grandeur du mme signe, et donc aussi 
(car  = vE+ - vE- ).  devenant alors non nul, le gain de l'AO l'amplifie
et augmente  nouveau v S dans le mme sens. Ce phnomne diverge trs
rapidement, et ne s'arrte que lorsque v S atteint sa valeur de saturation.

B2

B =

3
= 0,3 s
Ad

Ce temps est trs court  l'chelle lectronique, il correspond  une frquence 
de
l'ordre du GHz, tout juste  la limite haute des capacits d'un GBF ordinaire. 
Le phnomne de saturation est d'autant plus rapide que le gain de l'AO est 
lev. Le rgime
transitoire entre deux saturations est donc tellement court que l'on peut 
considrer
que l'AO est toujours en rgime satur.
B3 Les basculements correspondent aux instants o  = (v S R1 + v E R2 ) /(R1 + 
R2 )
change de signe, soit lorsque
v E = -v S

R1
R1
VSAT
=+
=+
- VSAT
-
R2
R2
2

B4 Si on part de v E = -VSAT , aucune valeur de v S comprise entre -VSAT et VSAT
ne permet de rendre  = (v S + 2v E )/3 positif. La tension diffrentielle 
d'entre de
l'AO est donc ngative, comme sa sortie v S , qui sature  -VSAT et qui reste 
ainsi
tant que  est ngatif.
La tension v E (t) augmente : lorsqu'elle passe par VSAT /2,  s'annule et change
de signe ; immdiatement, v S sature du ct positif,  VSAT . La tension 
d'entre
continue  s'lever jusqu' VSAT , puis redescend. Lorsque v E passe par -VSAT 
/2 
la redescente,  change  nouveau de signe et redevient ngatif ; v S retombe 
alors
 -VSAT .
vS (V)
On appelle ce montage  comparateur 
parce que sa sortie est reprsentative de la
15
diffrence de tension entre ses deux bornes
d'entre (ici vE et la masse). Il est non inver10
seur car la sortie est positive lorsque l'entre
5
l'est. Enfin, l'hystrsis dsigne le fait qu'
vE (V)
un instant t la sortie dpend non seulement
0
5 10 15
de la valeur de l'entre  cet instant mais
aussi de son pass : cet effet mmoire a pour
consquence l'existence de deux courbes diffrentes  l'aller et au retour.
C1  basse frquence, le condensateur se comporte comme un circuit ouvert.
En admettant que l'AO fonctionne en rgime linaire, le courant i- est nul et
vE+ = vE- = 0 ; en utilisant le pont diviseur de tension entre E et S on 
obtient :
R
vE- = 0 = vE + (vS - vE )
R + RP
= RP vE + R vS
vS
RP
soit
=-
vE
R
La tension de sortie tant proportionnelle  la tension d'entre, l'opration 
ralise 
basse frquence est une amplification.
 frquence leve, le condensateur peut tre vu comme un simple fil qui relie S
 l'entre inverseuse de l'AO, elle-mme connecte  la masse par 
l'intermdiaire
de l'AO fonctionnant en rgime linaire. Donc v S = 0  trs haute frquence. 
Par
consquent, il s'agit d'un filtre passe-bas.